Nous comment mettre en valeur les identités et répondre

Nous rêvons d’une
“ville fertile”. Fertile parce que de nombreuses formes de vie
pourront s’y développer en harmonie. Fertile parce que les échanges entre les
humains seront riches et abondants. Fertile parce que répondant à un désir
contemporain d’enracinement mais aussi de développement sain, d’évolution
réfléchie et de renouvellement fondé.

La “ville
fertile” est un projet de société très moderne. Il repose sur un pacte
culture/nature visant à ce que les hommes habitent leur monde en accord avec
toutes formes de vie et plus précisément avec les milieux naturels.

We Will Write a Custom Essay Specifically
For You For Only $13.90/page!


order now

Il ne s’agit plus d’embellir
ou d’assainir la ville comme ce fut le cas aux XVIIIe et XIXe
siècles en multipliant les parcs, jardins ou espaces verts dans des projets
parfois très ambitieux, ni d’entretenir des confrontations archaïques
ville/nature, minéral/végétal.

L’enjeu
contemporain consiste à penser la ville comme un grand milieu vivant, à
l’inscrire dans son environnement naturel, dans son territoire même, et d’en
respecter les règles de fonctionnement et d’équilibre dont on a cru, à tort,
pouvoir s’extraire.

La “ville
fertile” doit désormais entretenir une relation aimable avec la nature
pour générer un paysage dans lequel nos contemporains se reconnaissent. Car les
paysages reflètent les choix esthétiques, sociaux, économiques et culturels
d’une période donnée. Ils sont miroirs d’une réalité. Ils sont perçus de
surcroît et appréciés à travers les représentations culturelles actuelles du
beau et du laid, du bien-être et du bonheur. La nature, par exemple, synonyme
autrefois de peur et de danger, apparaît aujourd’hui par rapport à la ville
comme un facteur indispensable d’aménité voire même de sûreté.

Comment fabriquer
les paysages de la “ville fertile”, celle à laquelle nous aspirons??
Comment prendre en compte les préoccupations écologiques légitimes de nos
sociétés, comment inventer de nouvelles cultures urbaines, comment mettre en
valeur les identités et répondre ainsi aux préconisations de la Convention
européenne du paysage, signée en 2000 à Florence par les  47 États membres du Conseil de l’Europe??
Quelles connaissances artistiques, historiques et scientifiques requièrent de
telles aspirations?? Comment exercer le génie du paysage??

La “Fabrique
du paysage” propose des réponses. Elle s’appuie sur des réalisations
contemporaines ainsi que sur le foisonnement immense d’idées, de connaissances
et de savoir-faire accumulés depuis des siècles d’aménagement de villes et de
territoires.

Elle est montrée à
travers sept thèmes?: le ciel, l’eau, la terre, le feu, le temps, l’espace et
le milieu vivant. Ces thèmes sont forts et poétiques en même temps. Ils
expriment d’emblée les valeurs et fondements du paysage.

Des promenades
filmées invitent le visiteur à découvrir avec les concepteurs ce qu’est la
ville fertile mais aussi la complexité qu’il y a à composer avec des éléments
épars, quelquefois contradictoires, pour trouver la juste solution entre un
lieu et les gens qui y vivent.

Chaque thème se
décline en ateliers qui présentent des réalisations de professionnels français
et européens, architecte-paysagistes pour la plupart, ainsi que des manuels,
écrits, ouvrages techniques, carnets de dessins, tous outils nécessaires à la
“Fabrique du paysage”.